OUBLIEZ LES TROIS SEMAINES DE CONGÉ : LES EMPLOYÉS CANADIENS SOUHAITENT DES CONGÉS ANNUELS À L’EUROPÉENNE

L’étude annuelle Manque de vacances d’Expedia.ca montre que les employés canadiens seraient heureux de bénéficier de deux fois le nombre de jours de congé annuel actuellement accordés

 

Toronto, le 3 juillet 2013– Le chocolat belge, le vin français et les mets italiens ne sont pas les seuls plaisirs européens que les Canadiens semblent envier.  Selon la version canadienne de l’étude annuelle sur le manque de vacances d’Expedia.caMC de 2013, les employés canadiens souhaitent avoir autant de jours de congé annuel (25-30 jours) [i] que leurs homologues de l’outre-Atlantique.

Selon le sondage national mené par le plus grand fournisseur de voyages en ligne au pays, les Canadiens recevront 17 jours de congé annuel [ii]cette année; mais selon les répondants, ils seraient en fait heureux d’en avoir 30 [ii] – presque deux fois plus de jours que ce que la plupart d'entre nous reçoivent actuellement. Selon une étude mondiale similaire réalisée par Expedia Inc.en 2012, les Européens bénéficient en moyenne de 25 à 30 jours de congé annuel [i] par année civile.

«Nous avons droit à environ trois semaines de congé annuel, mais idéalement, nous aimerions en avoir environ six semaines, a déclaré Sean Shannon, vice-président et directeur général d’Expedia Canada.  Voilà pourquoi un pourcentage important des répondants a indiqué ne pas avoir assez de temps loin du travail.»

Bien que la majorité des répondants (60 pour cent) ne considèrent pas souffrir d’un «manque de vacances», 40 pour cent d’entre eux en ressentent les effets, car ils estiment ne pas recevoir suffisamment de jours de vacances ou ne pas prendre tous les jours qui leur sont accordés.  En fait, plus d'un quart (27 pour cent) des Canadiens ont reporté des jours de congé annuel non utilisés de l'année précédente. Et pourquoi les répondants n’utilisent-ils pas tous leurs jours de congé annuel? La principale raison citée (13 pour cent) était le surplus de travail et le manque de ressources pour assumer leurs responsabilités pendant leur absence.

«Nous pensons que quarante pour cent représente une partie non négligeable de la population active qui déclare ressentir les effets du ‘manque de vacances’, alors nous faisons ce que nous pouvons pour les aider, a indiqué M. Shannon. Étant donné que même une courte pause offre les nombreux avantages d’un congé, nous sommes heureux de proposer des options de voyage inégalées qui rendent les vacances plus faciles et plus abordables – peu importe si les travailleurs ont besoin de quelques semaines de vacances ou simplement de quelques jours pour se recharger.»

Beverly Beuermann-King, une experte canadienne en conciliation travail-famille, explique qu’il est important de prendre des vacances et de s’éloigner de la routine habituelle pour rester en bonne santé.

«Les jours de congé annuel aident à réduire le stress et offrent des bienfaits pour notre bien-être tant physique que mental, a rapporté madame Beuermann-King. Une pause loin du quotidien peut aider à abaisser la tension artérielle, à réduire l'anxiété et à obtenir le repos approprié qui est si important pour notre santé globale. De plus, les vacances nous rendent heureux – ce qui avantage aussi notre bien-être mental.»

Le sondage a révélé que 70 pour cent des répondants associent les vacances à une grande partie ou du moins à une bonne partie de leur bonheur général. La liste des choses qui rendent les gens heureux compte, entre autres, les vacances – à 23 pour cent – qui surclassent des autres options, comme trouver de l'argent qu'ils pensaient avoir perdu (premier choix à 8 pour cent), obtenir un remboursement d'impôt (premier choix à 7 pour cent), travailler et se faire dire qu’on a l’air plus jeune qu’on ne l’est vraiment (premiers choix à 4 pour cent chacun).

Voici d’autres résultats notables du sondage sur le manque de vacances d'Expedia.ca de 2013 :

·         Les jeunes travailleurs canadiens (âgés de 18 à 34 ans) ressentent le plus le «manque de vacances». La moitié des personnes dans cette tranche d'âge sont le plus susceptible d’être «trop» ou «modérément» affectés par le manque de vacances (50 pour cent) que la tranche des 35 à 54 ans (38 pour cent) et celle des 55 ans et plus (25 pour cent).

·         À 46 pour cent, les employés de l'Ontario ressentent le plus le «manque de vacances», suivis de ceux en Colombie-Britannique à 43 pour cent. À seulement 27 pour cent, les Québécois se sentent le moins privés de vacances, indiquant qu'ils se sentent «très» ou «modérément» affectés par le manque de vacances.

·         Plus de la moitié des répondants (56 pour cent) indiquent qu'ils n’ont jamais annulé des projets de vacances en raison du travail; alors que 44 pour cent affirment le contraire.  Les résidents de la Colombie-Britannique étaient plus susceptibles d’annuler leurs vacances (52 pour cent), en comparaison avec les résidents de l'Alberta (44 pour cent), de l’Ontario et du Québec (tous deux à 41 pour cent).

·         Décrocher du travail est toujours un défi pour les travailleurs canadiens : 61 pour cent disent qu’ils vérifient parfois leur courrier électronique du bureau ou leur messagerie vocale durant leurs vacances; alors que 39 pour cent ne le font jamais. Les Québécois sont plus susceptibles de vérifier leurs messages; en fait, 35 pour cent d’entre eux ont déclaré le faire «constamment» ou «régulièrement», contrairement aux Canadiens de l'Atlantique à seulement 18 pour cent.

·         Une forte majorité (80 pour cent) estime que leur patron l’encourage à prendre des vacances, soit une hausse par rapport à 72 pour cent en 2012[i].

·         Êtes-vous plus susceptible de faire l’amour durant les vacances?  Malheureusement, non, selon le sondage. Près de la moitié (48 pour cent) des répondants disent qu’ils sont moins susceptibles d’avoir des relations intimes avec un conjoint ou un partenaire pendant leurs vacances que quand ils sont chez eux.  Seulement six pour cent estiment que ce serait plus probable.

L'été demeure la saison de prédilection pourprendre des vacances pour les travailleurs canadiens; 46 pour cent ont indiqué que s’ils pouvaient prendre des vacances cette année, ils le feraient durant les mois d'été. Ainsi, Expedia.ca offre jusqu'à 50 pour cent de rabais sur certains hôtels dans le monde entier cet été lors du solde l’Été spontané, toutes les réservations étant soutenues par la Garantie du meilleur prix d’Expedia.ca. Les Canadiens sont également invités à «aimer» la page Facebook d’Expedia.ca, au www.facebook.com/expediaCA, pour connaître les toutes dernières offres et courir la chance de gagner des escapades spontanées pendant tout l'été.

 

Méthodologie

Le sondage en ligne a été mené entre le 24 et le 27 mai 2013. Le sondage a été conçu par Expedia et réalisé sur le terrain par un groupe en ligne composé de 125 000 Canadiens.  Au total, 1 502 adultes âgés de 18 ans ou plus, qui sont des salariés ou des travailleurs indépendants, ont été interrogés. L’échantillon a été équilibré selon l’âge, le sexe et la région représentative des travailleurs canadiens. La marge d'erreur est de ±2,5 %, 19 fois sur 20.

À propos d’Expedia Canada

Expedia inc. exploite le site de voyages en ligneet mobile offrant des services complets le plus fréquenté au Canada. Pour aider les Canadiens à planifier et à acheter leurs voyages, Expedia.ca propose un choix inégalé de vols nolisés et réguliers, de locations de voitures, de réservations d'hôtels, de forfaits vacances, d'activités à destination, de croisières, ainsi que d'assurances voyage. Expedia.ca met en outre à la disposition de ses clients des conseillers qui peuvent être joints en tout temps par téléphone grâce à un numéro sans frais, ou encore par courriel.

Suivez Expedia.ca sur Facebook, Twitter, et Google +.

Expedia, Expedia.ca et le logo de l’avion sont des marques déposées ou des marques de commerce d'Expedia, Inc., aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Les autres logos, noms de produits ou noms d'entreprises qui figurent aux présentes sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. © 2013 Expedia, Inc. Tous droits réservés. CST : 2029030-50

 

- 30 -

 

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Anne Bourgoin, DDMG Communications

514 991-6637

abourgoin@ddmg.ca

OUBLIEZ LES TROIS SEMAINES DE CONGÉ : LES EMPLOYÉS CANADIENS SOUHAITENT DES CONGÉS ANNUELS À L’EUROPÉENNE

          

1